Sep 3

QUAND LES ENFANTS S’ENVOLENT…

rentrée scolaire, rentrée des classes, immigration, émigration, syndrome du nid vide, nid vide, katherine C. Jolly, Amérindiens, Asiatiques, dieu grec du sommeil, Égyptiens, Émile Coué, Extrême-Orient, Franz Anton Mesmer, Hippocrate, hypnos, Hyppolyte Bernhiem, Indiens, James Braid, Milton Hyland Erickson, processus, survie, livesbetweenlife, ange, angel, corps humain, être humain,Mort, death, afterdeath, enfer, hell, cauchemar, nightmare, pardon, katherine jolly, lesuccesensoi, le succès en soi, succès, soi, karmathérapie, power, inconscient, croyances, dépression, pastlives, pastlife, hypnose, hypnosis, therapy, thérapie, karma, dharma, missiondevie, inférieur, enfer, pardonner, emotionalblock, confidence, confiance, selfesteem, estimedesoi, lifemission, regression, anterieure, soul, âme, ame, défi, goals, challenge, plan astral, hypnose en karmathérapie, hypnose, inférieur, supérieur, suisse, belgique, canada, france, mère et fils,

Hier soir (j’avoue depuis plusieurs jours voire quelques semaines, mois), j’avais le coeur triste, l’estomac noué, les tripes à l’envers, les larmes en constante rétention, le système émotionnel survolté, le ressenti persistant d’un devoir à accomplir sans en avoir véritablement envie celui d’un nouveau deuil à faire: surmonter la séparation. 


Mon grand garçon, âgé de 23 ans et demi s’en est allé à Paris et maman est restée à Montréal. 


Mon grand garçon s’est envolé pour de nouvelles expériences. Il a été accepté à l’Université La Sorbonne pour étudier son Master.

rentrée scolaire, rentrée des classes, immigration, émigration, syndrome du nid vide, nid vide, katherine C. Jolly, Amérindiens, Asiatiques, dieu grec du sommeil, Égyptiens, Émile Coué, Extrême-Orient, Franz Anton Mesmer, Hippocrate, hypnos, Hyppolyte Bernhiem, Indiens, James Braid, Milton Hyland Erickson, processus, survie, livesbetweenlife, ange, angel, corps humain, être humain,Mort, death, afterdeath, enfer, hell, cauchemar, nightmare, pardon, katherine jolly, lesuccesensoi, le succès en soi, succès, soi, karmathérapie, power, inconscient, croyances, dépression, pastlives, pastlife, hypnose, hypnosis, therapy, thérapie, karma, dharma, missiondevie, inférieur, enfer, pardonner, emotionalblock, confidence, confiance, selfesteem, estimedesoi, lifemission, regression, anterieure, soul, âme, ame, défi, goals, challenge, plan astral, hypnose en karmathérapie, hypnose, inférieur, supérieur, suisse, belgique, canada, france, mère et fils,


Pourtant, il y a 21 ans (mère et fils sur la photo), le 27 août 1998, c’est lui qui suivait, confiant ou contraint, sa maman qui avait décidé aussi pour lui, de quitter la France pour lui offrir un double passeport, qu’il n’avait du reste, pas demandé. Juste au cas où, plus grand, il aurait à jongler entre les deux. Et hier il a pris ses 2 passeports avec lui!! 


Mon coeur vacille entre la peine de la séparation et l’enthousiasme d’avoir accompagné sans faillir mon garçon jusqu’à ce qu’il s’envole vivre ses choix de vie. Il y a bien eu, voilà 2 ans,  la Colombie et l’université de Bogota pour apprivoiser son absence, sauf que je savais qu’il allait revenir terminer son cursus à l’université voisine du domicile, McGill. Et il était un peu plus jeune. Maintenant c’est un grand jeune homme de 23 1/2 ans qui annonce les prémices de sa nouvelle vie d’adulte.

rentrée scolaire, rentrée des classes, immigration, émigration, syndrome du nid vide, nid vide, katherine C. Jolly, Amérindiens, Asiatiques, dieu grec du sommeil, Égyptiens, Émile Coué, Extrême-Orient, Franz Anton Mesmer, Hippocrate, hypnos, Hyppolyte Bernhiem, Indiens, James Braid, Milton Hyland Erickson, processus, survie, livesbetweenlife, ange, angel, corps humain, être humain,Mort, death, afterdeath, enfer, hell, cauchemar, nightmare, pardon, katherine jolly, lesuccesensoi, le succès en soi, succès, soi, karmathérapie, power, inconscient, croyances, dépression, pastlives, pastlife, hypnose, hypnosis, therapy, thérapie, karma, dharma, missiondevie, inférieur, enfer, pardonner, emotionalblock, confidence, confiance, selfesteem, estimedesoi, lifemission, regression, anterieure, soul, âme, ame, défi, goals, challenge, plan astral, hypnose en karmathérapie, hypnose, inférieur, supérieur, suisse, belgique, canada, france

Quand l’arbre cache la forêt … mais pas si bien pour mes intuitions de lynx !


En arrivant à Paris, il est hébergé temporairement chez la maman d’une relation amicale, qui s’est spontanément proposée de le recevoir, moyennant un défraiement, et en quelque sorte veiller sur sa maman âgée de 91 ans. Il n’y a pas internet dans l’appartement, et Sam attend sa carte SIM française pour être connecté. 


Avant même le départ de Sam, cette relation amicale a par ses mots, affecté le trou béant créé par cette séparation, en saupoudrant des propos inadéquats, se qualifiant de “sa maman en France”, me nommant « l’autre mère (donc moi) étant au Canada »,  “d’être sa nouvelle famille en France”.

 
Certes, j’ai détecté une maladresse de sa part à l’encontre du rôle de maman que j’accomplis du mieux possible,  je n’ai donc pas réagi à ses dires puisque sa propre histoire faisait effet miroir à ses propos. Pour la faire brève, elle n’a pas éduqué son unique garçon, qui au moment de son divorce, son fils âgé de 12 ans avait choisi de vivre avec son ex-mari. Ensuite le lien mère-fils fut rompu durant 25 ans.

Fidèle aux gens que j’aime


J’avais programmé pour le transfert de l’aéroport de Sam, le chauffeur de taxi, Hughes, que nous avions rencontré il y a 2 ans passés, lors d’un trajet aéroport-Paris  et avec lequel nous avons un bon feeling. Depuis, nous utilisons fidèlement ses services.  Quand j’aime je suis comme ça, une fille fidèle et depuis toujours je veux faire travailler prioritairement ceux que j’aime. En plus Hughes aime la Corse, ce qui nous fait un point en commun et un sujet de conversation supplémentaires. Chaque année, avec sa femme et sa fille, ils vont passer leurs vacances estivales.


Sam est alors arrivé en fin de matinée, chez la maman de ma relation amicale. J’ai donc demandé le numéro de téléphone à cette relation, pour pouvoir contacter mon fils, le temps qu’il reçoive sa carte SIM. 


Je ne l’ai pas obtenu. Adroitement et sans équivoque, la réponse reçue était qu’elle seule devenait mon interlocutrice entre Sam et moi, ce qui ne me convient pas, ayant avec chacun de mes enfants une communication directe et franche. À ce jour et selon mes informations, aucun de mes enfants n’est en quête d’une nouvelle mère. Ouf!

Lâcher………….. prise!


Face à l’écran muet de mon IPhone et pourtant si chargé d’énergies contradictoires, je n’ai pas polémiqué ni répliqué. Je suis restée pantoise devant ce message. Triste aussi. Impuissante sur le coup.

J’utilise souvent, trop souvent, le silence lorsque quelque chose me paraît irrespectueux, disproportionné ou m’affecte. Je ressens mais j’évite les réactions à chaud et ensuite je prie pour que ça passe. Et ça passe.

Je continue d’apprendre des gens au travers de leurs réactions, leur sensation de toute puissance en croyant employer un pseudo-pouvoir sur les situations voire sur moi, j’observe les égos souffrants qui émergent… et je continue de vivre ma vie davantage enrichie.

 
Cette attitude que je pressentais de sa part, m’a fait ressentir une ingérence dans ma relation mère-fils. Quelque chose qui ressemble à du sabotage intentionnel dans une histoire familiale qui peut être tentante pour qui rêve de la vivre et qui pour autant n’appartient pas à cette personne.


Devant cette déconvenue, et ne pouvant joindre mon fils, j’ai lâché prise en concentrant mon attention sur mon travail.

J’ai reçu mes rendez-vous puis préparé mes prochaines séances d’hypnoses en karmathérapie notamment sur les thèmes qui affectent profondément mes patients : l’Estime de soi,  la dépendance affective,  l’expansion matérielle etc. car comme vous n’êtes pas sans savoir que l’hypnose, sans parler de miracle, guérit et déjoue en profondeur des schémas implantés dans le subconscient. C’est chose faite.

Entre 2, si mon esprit s’échappait jusqu’en France, j’envoyais de l’amour à cette âme que je qualifie en peine, en laissant parler mon coeur sur les aspects que j’aime bien de cette relation amicale (j’avoue au début avec volonté et concentration pour rester sur cet envoi d’énergie d’amour).


Et mes efforts furent récompensés, car dès que j’ai eu terminé ces inductions, j’ai reçu un message WhatsApp de mon fils, qui depuis une connexion dans un fast food où il me confirmait être bien arrivé, me prévenait qu’il était déjà en quête d’un logement pour emménager dès que possible avant la rentrée au mieux, car il se voit vivre avec des jeunes ou seul.


Pourquoi j’ai pris ce temps pour écrire cela? (en plus d’avoir rempli des lignes dans mon Journal) parce que j’ai décidé d’écrire et de ne plus porter l’imperméable où tout semble glisser avec pour leitmotiv récurrent que “Demain sera différent”.

Oui demain est chaque fois différent, puisque j’évolue, j’apprends, je vois avec une vue renouvelée, mais surtout parce que le temps est venu pour moi, de dire et de partager par écrit tout ce que je conserve dans l’intention d’aider, d’enseigner, de transmettre, de réparer, de réfléchir, d’avancer, de lâcher prise.


Dans ce post, j’aborde deux sujets principaux, le syndrome du nid vide et le rapport aux comportements toxiques. 


1~ Avez-vous vous aussi des enfants qui quittent le foyer familial? Comment gérez-vous votre état émotionnel?


2~ Avez-vous des relations toxiques qui se prétendent vos amis? Comment réagissez-vous?

✅

Abonnez-vous à ma newsletter depuis mon site.

About the Author:

Je donne mon avis

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.