Nov 8

Le JEU du JE absent

le succès en soi, katherine jolly, critique, insulte, contrôle, pouvoir, égo, sentiments, ressentiments, impuissance, le tu qui tue, LE JEU DU JE ABSENT

Le JEU du JE absent: Quand l’autre nous insulte, nous critique.

le succès en soi, katherine jolly, critique, insulte, contrôle, pouvoir, égo, sentiments, ressentiments, impuissance, le tu qui tue, LE JEU DU JE ABSENT

C’est désagréable et déroutant. Car il est pénible d’entendre des propos injurieux à notre encontre.
Nous entendons d’abord avec ses 3 petites lettres qui font de grands ravages: notre ÉGO
Puis, écoutons ensuite, la tempête terminée.
Quelles sont vos techniques pour empêcher l’ÉGO de s’en mêler (s’emmêler)?
Lorsque l’ÉGO s’en mêle, les invectives se répandent, s’enchainent et s’encouragent entre elles, en fusant de part et d’autre, des propos finissent par sortir du contexte initial.

RÈGLEMENT DE COMPTES. AUCUN GAGNANT.

Les antagonistes, les ÉGOS égaux, se surprennent eux-mêmes d’autant d’énergie déployée qui laisse une amertume et une détestation autant de la situation que de soi-même.

Ressentiments ressentis: Le TU qui TUE

Bien que vous soyez l’accusé dans les propos de l’autre, qui lui devient de ce fait, la victime, il n’en reste pas moins, que L’autre s’exprime toujours en parlant de lui-même sans jamais toutefois se mentionner.
le succès en soi, katherine jolly, critique, insulte, contrôle, pouvoir, égo, sentiments, ressentiments, impuissance, le tu qui tue, LE JEU DU JE ABSENT

Le JEU du JE absent

Souvenons-nous que quelqu’un de mécontent l’est d’abord au travers de ses frustrations, de ses besoins inassouvis, de ses peurs, de ses insécurités, de sa quête de reconnaissance, de ses manques installés depuis l’enfance, de sa dépendance, de l’effondrement momentané de ses idéaux, de son incapacité à parler dans le JE.
C’est clair, incriminer l’autre offre une parenthèse exutoire à l’inconscient, tel un baume anti-souffrance, pour retarder le moment d’y plonger, dans sa souffrance.
Tenter et souvent y parvenir, de faire souffrir, voire désirer humilier l’autre sans se préoccuper de l’humiliation infligée, des sentiments bienveillants qui existaient, ont pour attrait d’éviter de regarder sa propre peine. C’est en quelque sorte, une façon perverse de la partager avec l’autre. D’entrainer l’autre dans son univers qui bascule.

Comment faire pour être le moins possible affecté?

√ Accueillir les propos de l’autre en restant au pas de sa porte, figuré ou imagé.
√ Se dire que cette personne souffre et que c’est seulement sa souffrance et tous les ingrédients pré-cités dans le JEU du JE absent, qui s’expriment.
√ Que vous n’êtes en rien responsable des frustrations d’autrui puisque vous n’avez aucun pouvoir de satisfaire l’autre.
√ Que vous n’êtes pas davantage sous le pouvoir des reproches qui vous sont exprimés.
√ Chacun a le contrôle sur sa vie, s’en prendre à autrui est manifestement une perte de ce contrôle.
√ Nous sommes chacun, chacune, un miroir pour l’autre. Ainsi l’autre, nous-même, et nous aussi, se voient à et dans l’état exact où nous sommes au moment même, ici et maintenant.

Qu’éprouvez-vous lorsque vous entendez (de la part de quelqu’un qui rentre en conflit avec vous), des critiques, des insultes ?

Laisse un 💝 si c’est ce que ton coeur a besoin ~ TAG 🏷 3 personnes qui en ont besoin.
Drop a 💝if you feel this! TAG 🏷 3 people who need it. 
Si tu aimes 💕 FOLLOW ME 💝💕
#le succès en soi, #katherine jolly, #critique, #insulte, #contrôle, #pouvoir, #égo, #sentiments, #ressentiments, #impuissance, #le tu qui tue, #LE JEU DU JE ABSENT

About the Author:

Je donne mon avis

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.